Où commence le sexisme?

« On dirait que tu as une fille et un garçon en fait »

« C’est amusant un anniversaire Spiderman pour une petite fille on ne voit pas ça souvent »

« Elle est un peu garçon manqué non? »

Ces phrases parmi tant d’autres et des regards mi-amusés mi-gênés, des rires plutôt jaunes….me font voir rouge! 

A l’heure où les femmes s’insurgent contre le sexisme, où beaucoup réclament l’égalité des sexes, où l’on demande de laisser aux garçons la possibilité de jouer à la poupée…je ne comprends pas que l’on puisse tenir DEVANT ma fille de tels propos.

J’ai toujours souhaité que mes enfants puissent choisir d’aimer ce qu’ils souhaitent, découvrir chaque chose qu’elle soit connotée « fille » ou « garçon ».
J’ai toujours proposé à mes filles des ballons, des voitures, des super-héros en parallèle des princesses et poupées, en parallèle de la dînette et des légos. Afin qu’elles s’ouvrent à toutes les possibilités qui s’offrent à nous et ne s’enferment pas dans un sexisme que je condamne.

Je l’ai déjà dit, je suis égalitariste. Je pense que si les garçons doivent changer de comportement, si l’on doit faire évoluer les mœurs de nos petits mecs, alors il faut aussi éduquer nos filles.
Et cela commence par nos paroles.

Que va penser une petite fille à qui on dit qu’elle est un garçon (je ne rajouterai pas « manqué », je n’ai rien manqué, ma fille est parfaite!)? Osera-t-elle à nouveau inviter ses copines si leurs mamans trouvent étrange qu’elle aime Spiderman et le disent devant elle?
Oh je ne demande pas à chacun de changer du jour au lendemain ni même de changer tout court sa façon de penser, mais s’il vous plait faites attention les enfants ont des oreilles….et un coeur! Gardez pour vous vos réflexions sexistes et laissez ma fille aimer Cars, Mario et la boxe en paix!
Si cela peut vous rassurer elle aime tout autant porter des robes de princesses, enfiler des perles roses et se mettre du vernis sur les ongles….

A chaque fois que de telles situations se sont produites j’ai réagi immédiatement, reprenant la personne en affirmant que Mini est une FILLE bien dans sa peau qui aime ce qu’elle a envie d’aimer et elle a bien raison.
J’ai même expliqué à mes filles que ce qu’elles aiment et à quoi elles jouent ne les caractérisent pas en tant que filles, elles sont des filles point.

Je n’ai pas peur que ma fille devienne lesbienne, transgenre ou travesti, elle deviendra ce qu’elle souhaite plus tard et j’en serai heureuse tant que cela lui convient.
Je n’ai pas peur qu’elle choisisse un « métier d’homme », qu’elle ne fasse pas d’enfant, qu’il lui manque 3 dents….

Mais j’ai peur de ce que peuvent lui faire de tels propos. J’ai peur qu’elle ne choisisse de ne plus aimer que le rose pour être une « bonne fifille » dans cette société un peu trop étroite d’esprit encore aujourd’hui.

Alors j’écris, même si cela peut blesser certains qui se reconnaîtraient dans mes propos. Mon but n’est pas de faire mal mais de tenter peut-être de vous ouvrir les yeux….

spidersourire

…car je ne voudrai pas qu’elle perde un jour son si joli sourire.

 

 

8 réflexions au sujet de « Où commence le sexisme? »

  1. Isandre

    Elle a bien raison. Il déchire Spiderman. Quant aux remarques idiotes moi ce qui me faisait bondir, c était alors vous etes contente d avoir une fille (n.3) devant ses 2 frères aînés. Sympa pour eux.

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s