Le jour de mon non accouchement

Je vais commencer par mettre les choses au clair : non je n’ai pas eu de césarienne. Pour autant j’ai ce sentiment persistant de ne pas avoir accouché de mon premier enfant.

Si j’en parle ici aujourd’hui, 5 ans1/2 après, c’est parce qu’une discussion avec une amie coucou topine! m’a fait mettre des mots sur les choses et a créé le besoin de les coucher sur le papier le clavier.1

Ma Littlegeek était prévue pour le 25 avril.
J’ai eu une grossesse avec quelques désagréments, aucun souci important toutefois et aucune contraction avant le 16 avril.
Je vais volontairement passer les détails de cette journée, les textos à ma meilleure amie pour me rassurer, les spasfons, le bain et mon départ pour la maternité pour nous rassurer et tenter de me soulager.
Pas pour accoucher non, je sentais que cela n’était pas pour tout de suite, mais la douleur était grande et j’avais espoir qu’ils pourraient la diminuer.

Lorsque la sage-femme m’examine elle est d’accord avec moi, bébé va rester au chaud encore un peu. On va voir ce que l’on fait après un monito.
Elle me suggère donc de me détendre et me calmer. Ce n’est pas du vrai travail et il faut que je me contrôle.
OK c’est mon 1er enfant, OK j’ai mal, mais je ne suis pas hors de contrôle! Je n’aime pas son regard, ses mots. Mais j’essaye. Je suis résistante à la douleur, je ne vais pas encore accoucher……PUTAIN QUE J’AI MAL!

Devant mon manque de contrôle donc la sage-femme me propose de la morphine pour atténuer la douleur et une nuit dans leur superbe suite de luxe lol.
PapaGeek part me chercher quelques affaires, ben oui je ne venais pas pour rester alors je n’ai rien emporté!
Et je me retrouve seule, les fesses à l’air sur un lit inconfortable. Heureusement j’ai mon portable et de la batterie. Heureusement ma meilleure amie répond instantanément à chacun de mes textos.
Heureusement la sage-femme finit par réapparaître.

Mais son discours a changé. On ne va pas me donner de morphine, on va accélérer le travail. Comme je suis une pauvre primi qui ne sait pas gérer, qui n’arrive pas à se calmer, mon bébé risque….je ne sais pas quoi. Elle a juste l’air inquiet et parle d’hyperventilation et de rythme cardiaque. J’ai envie de pleurer, j’ai mal, je me sens nulle et mon mari n’est pas là.

On me pose la péridurale et enfin je n’ai plus mal. On me perce la poche des eaux, je ne sens rien.
Je ne sais même plus ce qu’on me dit, quand Papageek est revenu, comment je me suis retrouvée en salle d’accouchement. Je n’ai plus mal, je ne sens rien.

Je n’ai plus senti aucune contraction.

La sage-femme a fait des allers-retours, je devais la prévenir quand je sentais que c’était le moment. Mais ce n’était pas pour aujourd’hui, je n’avais plus mal, je ne sentais rien.

Alors elle me dit que c’est le moment. Le docteur est là. On y va, à la prochaine on pousse. Mais c’est quand la prochaine?

Je ne sens rien….et je pleure.

J’essaye de me guide aux chiffres sur la machine à côté, à mon ventre qui se durcit sous mes mains….je pousse finalement quand on me dit de le faire.
Mais je n’y arrive pas. Je ne sens rien et je n’ai aucune force. On m’aide à pousser, on me lève les jambes, on m’appuie sur le ventre, on me regarde mal. Je me sens mal.

Le gynéco prend une ventouse, il faut que le bébé sorte.

Me voilà avec un bébé sur moi….et je n’ai rien senti. On me l’enlève très vite pour la donner à son papa parce que « il faut recoudre, j’ai dû inciser, ce n’est rien du tout. Et avec l’anesthésie qui fait encore effet ça ne fera pas mal ».
Je ne dis rien, je ne pense même pas au mot épisio, je suis dans le coltar, je ne sens même plus mes émotions.
Ils viennent d’accoucher de mon enfant. Je n’ai rien senti. Je ne connais pas le travail, l’envie de pousser, la descente du bébé, la délivrance….je ne connais pas l’accouchement.
J’ai ma fille dans les bras mais comment est-ce possible?

Je n’ai pas accouché alors pourquoi ai-je mon bébé?

J’ai le sentiment que ces gens m’ont volé mon accouchement et même qu’ils m’ont droguée.
Parce qu’ils m’ont pris pour une cinglée, une angoissée, incapable de gérer et même d’accoucher. Je n’ai pas su le dire, je ne l’ai même pas pensé. Je n’avais connu que cela. Mais aujourd’hui je sais comment les choses doivent se passer et je regrette.

J’ai eu beaucoup de mal à réaliser que « j’avais accouché », que j’étais enfin devenue maman, je crois que ce n’est pas sans raison.

J’ai eu un bébé  très demandeur, collé à moi durant des mois, pleurant dès qu’elle n’était plus dans mes bras. Je me demande si elle n’avait pas du mal elle aussi à réaliser qu’elle était née….

Ou alors cela a été pour me montrer que j’étais sa maman, pour que je me sente enfin mère.

hand

 

4 réflexions au sujet de « Le jour de mon non accouchement »

  1. Cécile Matouchedevert

    Oh, comme je n’aime pas lire ça. On ne vole pas des moments comme ça à une maman, ce n’est pas normal.
    Pour ma seconde, poche des eaux percée à la maison donc on a filé à la maternité mais j’aurais du attendre que les contractions arrivent. Car arriver là-bas, ils m’ont fait un déclenchement avec le risque du strepto et patati, patata. Moi qui ne voulait pas de péri, je ne géré plus rien avec la douleur et le coeur de la petite n’a pas aimé non plus, heureusement ça c’est bien terminé.
    Sauf que exactement le même scénario pour le dernier et là ils ont laissés la nature faire, et c’est venu tout seul, c’est à ce moment là que j’ai compris que je n’étais pas tomber sur la bonne équipe pour ma seconde, j’aurais du insister pour laisser les choses se faire naturellement.

    J'aime

    Répondre
    1. Cli JusteNous Auteur de l’article

      C’est aussi lors de l’accouchement suivant que j’ai réalisé que ce que j’avais vécu la 1ère fois n’était pas normal! Tu es toi aussi tombée sur des gens qui font comme ils veulent sans se soucier de la maman, c’est tellement triste!

      J'aime

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s