Chère Docteur M.

Chère Docteur M.,

Je suis venue vous voir avec ma fille suite à ses angines à répétition. Pour écouter vos conseils, avoir un autre avis que des antibiotiques automatiques et éviter si possible une opération.
Des conseils j’en ai eu, beaucoup, trop.
Mais surtout je suis ressortie de votre cabinet avec, tour à tour, l’envie de me jeter sous un train, de cambrioler la biocop et dévaliser le McDo avant de rentrer chez moi.

Je suis une fille bien alors je n’en ai rien fait. J’ai ravalé mes larmes, ramassé ma fierté que vous avez soigneusement écrasée, éparpillée et je suis rentrée retrouver mes repères, mon chez moi où je me sens bien et où je peux réfléchir.

Si votre but était de me faire du mal, bravo vous avez réussi! Mais sachez Madame que j’ai autour de moi des personnes qui m’aiment, me veulent du bien et ont su me réconforter. Plus que cela, leurs mots m’ont permis de redresser bien vite la tête et même d’avoir foi en moi.

Bien sur je ne suis pas parfaite, qui peut se vanter de l’être?
Bien sur je ne gagne pas, comme vous, 60€ de l’heure, ce qui me permettrait d’acheter les produits que vous jugez les meilleurs pour mes enfants et d’engager un cuisinier à domicile afin de leur éviter les poisons servis à la cantine. Devrai-je donner votre numéro au chef de la restauration scolaire afin que vous lui expliquiez comment cuisiner pour nos enfants? Je suis sûre qu’il serait ravi de l’intérêt que vous portez à son travail.
Bien sur je ne gave pas ma fille et si elle ne mange pas les bons légumes que je lui ai préparés je n’ai pas encore trouvé de solution approuvée par les services sociaux pour y remédier. Alors oui à la fin de son « repas » j’accepte de lui donner une pomme. Je n’ai jamais vu le mal, je ne savais pas avant de vous rencontrer que c’était mal agir.

Comment le savoir d’ailleurs?
Quand on entend à tout va de manger « 5 fruits et légumes par jour » et sans grignoter entre les repas, il est difficile d’imaginer qu’un fruit en guise de dessert soit une mauvaise chose.
Vous êtes docteur, vous avez surement lu de nombreux articles, études ou que sais-je. Cependant permettez moi de douter. Je n’arrive décidément pas à me dire qu’une banane ou une orange en fin de repas soit quelque chose de dangereux qui détruit les intestins.

Je doute également que je sois « une maman un peu dépassée et dont la fille qui ne consomme que de l’industriel est droguée au sucre ». Certes il m’arrive d’acheter de la brioche pour le petit déjeuner ou de donner à ma fille un yaourt à boire le matin avant d’aller à l’école car c’est tout ce qu’elle arrive à avaler et puis-je lui refuser quand depuis des années je ne bois qu’un café en guise de petit déjeuner?. Effectivement certains soirs sont plus remplis que d’autres et le temps manquant j’ouvre une boite de petits pois, je fais poêler quelques gnocchis ou nous nous contentons de quelques crudités avec un petit peu de pain et de beurre.
Mais jamais je ne pourrais vous laisser dire que nous ne consommons ici que de l’industriel!
Si il y a bien une chose dont je peux être fière outre mes enfants, mon mariage et note lutte gagnée conte la télé c’est de ne consommer quasiment que du fait maison.

Il est vrai que l’on peut toujours mieux faire, en faire plus.
Mais je suis une fille bien je vous l’ai dit : je fais au maximum en combinant notre budget, notre temps, le travail et les loisirs.
J’ai fait le choix de cuisiner le plus possible car cela me plait, c’est plus sain et meilleur en goût. Je ne l’ai pas fait pour quelqu’un d’autre, je ne l’ai pas fait d’après les conseils d’un médecin qui aurait changé ma vie du jour au lendemain. Ça a été un long travail dont je suis aujourd’hui presque pleinement satisfaite. Et en quelques mots vous le saccagez. Mais qui êtes vous pour vous permettre cela? Comment pouvez-vous juger de nos habitudes selon 3 mots d’une enfant de 5 ans?
Et quand bien même je vous ai ensuite exposé notre façon de faire cela n’a rien changé. Vous nous aviez collé une étiquette que vous refusiez d’enlever. Je n’ose imaginer ce que vous auriez pensé de nous il y a plusieurs années, lorsque étudiants nous nous contentions de faire cuire des pâtes et réchauffer des conserves cuisinées.

En effet Docteur nous n’allons pas faire nos courses à la biocop où apparemment vous avez quelques actions. Je suis désolée de vous apprendre que je préfère acheter mes fruits et légumes chez le producteur du coin qui malheureusement utilise certains pesticides alors tant pis pour la peau et ses vitamines on les épluche avant de manger plutôt que 4 tomates bio d’Espagne dans une cagette en carton et 2 emballages en plastique, le tout pour seulement 10€.
Parce que oui je suis une fille bien 3ème fois….il vaut mieux s’assurer que le message passe 😉  qui tente de faire au mieux pour sa santé, son environnement et son pays avec ses petits moyens : je trie mes déchets, j’ai même un compost, je consomme le plus possible local et français, je donne de bons produits aux restos du cœur et au secours populaire quand ils font une collecte, je fais la marche Odyssea contre le cancer du sein depuis quelques années maintenant et je participe cette année à l’opération WeLovePrema2.
Alors vous avez vos études et vos croyances, surement avec quelques articles à l’appui, j’ai moi mon expérience et ma vie que j’essaye de mener au mieux.

Non je n’empoisonne pas ma fille, non je ne suis pas une mauvaise mère, non je ne me laisse pas aller à la facilité.
Ma fille a quelques soucis de santé, elle est peut-être plus fragile que d’autres dans son alimentation. Mais jusqu’ici mon instinct de maman m’a toujours bien guidé et je ne crois pas avoir jamais mal agit pour mes filles.

Veuillez m’excuser Madame vous prenez pour tous ces docteurs qui se sentent tellement supérieurs et qui ne trouvent rien de mieux que de faire culpabiliser les pauvres gens. Toutes ces personnes que j’ai pu croiser depuis que je suis maman et qui font tellement mieux que moi, qui s’en sortiraient bien mieux, dont les enfants ne feraient pas ceci ou cela…
Vous êtes cette goutte d’eau qui fait déborder les mots maux? accumulés depuis trop longtemps.

Cependant je suis une fille bien oh ben merde encore une fois? Me voilà à me lancer des fleurs sans arrêt….Docteur voyez où mène votre rancoeur! je voulais vous dire que j’ai écouté tout ce que vous avez pu me dire et que je saurai en tirer ce qu’il y a de bon et réalisable pour nous et ce dès aujourd’hui avec notre goûter fait maison dans lequel j’ai même ajouté des amandes!

feuilletépralinamande

 

Si par le plus grand des hasards vous tombiez, Docteur M., sur ce billet je reprendrais alors vos mots : « C’est pas de chance hein? ».

Allez sans rancune.

 

2 réflexions au sujet de « Chère Docteur M. »

  1. Maman mod'elle

    ça m’est arrivé de tomber sur un médecin moralisateur qui m’a fait pleurer.. pour un autre sujet.
    Je trouve cela honteux.. non seulement ils n’ont pas nos vies, nos budgets, nos contraintes, nos convictions, mais en plus, ils nous prennent de haut, nous sermonnent et nous culpabilisent. Nous ne sommes pas des enfants ! et nous avons besoins de conseils et d’accompagnement. Grrr

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s